Winn’story

Coach depuis 2010, je suis une femme pétillante qui aime atteindre ses objectifs. Comme tout le monde j’ai eu des aléas dans ma vie, mais j’ai une capacité de rebond que j’ai boosté, et qui m’a permis de surmonter les obstacles.

Quand en 2016, je me suis retrouvée seule avec mon fils, j’ai mis mon activité en suspend, s’ensuit une période de reconstruction, je pensais ne plus jamais coacher…

Je me suis dit « tu as coaché des personnes en recherche d’emploi, tu leur a donné des outils pour y arriver, même en partant de la base, quel que soit le temps qu’il te faudra tu vas le faire. » Après les paillettes, seule sans entreprise, et une crèche réservée mais avec 6 mois de retard dans son ouverture, basculer en situation précaire était un risque. A l’époque, un entrepreneur qui arrête ne touchai pas de chômage, je me suis résignée à repartir de la base. Ma vie n’était plus la même, nous étions deux, et je me suis promis que je nous rebâtirai une vie à notre mesure, avec lui, encore plus haut, quel que soit le temps que ça prendrait.

J’ai tout d’abord opté pour des emplois non qualifiés à temps partiel en attendant que la crèche ouvre. J’en ai profiter pour m’investir à 1000% dans le temps restant, apprendre mon rôle de maman et me renseigner sur le développement de l’enfant, les apprentissages, le développement émotionnel. On a grandit ensemble.

Face au séisme qui a secoué notre famille je souhaitais aussi trouver les mots pour lui parler de l’absence de son papa, car il n’avait pas un an. Je lui ai donc écrit et illustré un livre pour enfant pour lui expliquer l’absence , et lui transmettre quelques ressources pour s’autoriser à être heureux dans sa situation. (Quelques années plus tard, à la demande de mamans dans des situations proches, j’ai réécrit l’histoire sur le même modèle, avec recul, ça n’est plus juste notre histoire, ça va aider d’autres mamans et d’autres enfants à en parler).

Je voulais que nous réussissions ENSEMBLE. Quand la crèche a enfin ouvert, j’ai repris un poste à plein temps. L’année suivante j’ai monté un projet d’études à distances d’une année, en cours du soir et j’ai mené 3 formations dans des domaines différents avec succès. Je révisais à 21h pendant qu’il dormait, me couchant à 1h pour être réveillée très tôt car mon loulou est très éveillé (je ne le conseille pas). J’ai développé des trésors d’imagination pour m’organiser, un parcours avec des hauts et des bas, mais une année investie pour nous bâtir un avenir tout en faisant passer au premier plan mon rôle de maman et ma présence. Au vu de son tempérament jovial, des progrès en classe de mon petit amour, et de mes résultats, le challenge est réussi.

« J’espère avec mon parcours incarner la voix du « tu peux y arriver » pour contrer la petite voix du « c’est impossible, j’y arriverai pas » qui vous empêche parfois de réussir.« 

On me demandait souvent où je puisais la force. J’ai trouvé mes ressources dans le coaching pour me motiver, affiner mon projet, penser les choses, budgéter, organiser, choisir des priorités, trouver un plan d’action et rebondir face aux difficultés. A côté de ça, il y avait mes besoins psycho-corporels pour me sentir bien alors que je tirai un peu sur la corde. J’avais des besoins reliés au physique et à ce programme hors norme, tels que améliorer ma concentration, avoir un sommeil de qualité et évacuer la pression. Avec peu de temps. J’ai donc intégré des pratiques respiratoires dans ma routine, par séquences de 10 minutes, jusqu’à découvrir et adopter la sophrologie, puis je me suis formée. Je voulais revenir plus haut, il me fallait donc quelque chose en plus, un projet stimulant.

J’accompagne les talents de chacun depuis toujours, j’ai d’autant mieux compris ce qui faisait ma richesse lorsque j’exerçais mon métier. Je ne parle pas de mon fils car j’aime à le préserver, mais je dirai simplement que j’ai trouvé beaucoup de ressources dans notre relation, j’ai développé là aussi une multitude d’outils pour qu’il développe son potentiel. Enfin, cette année m’a appris que j’étais un zèbre. Je n’ai pas toujours été en phase avec le mot, j’ai mis de nombreuses années à me l’avouer même si l’entourage me renvoyai ma différence. Jamais je n’aurai soupçonné que j’avais en moi cette richesse incroyable qui ne demandait qu’à s’exprimer. Penser autrement, c’est riche quand on est coach. Je cherchais une réponse dans l‘étude du psychisme humain quand en fait, la réponse était en moi. En m’acceptant, en apprenant à canaliser mes pensées, à mettre en place des stratégies pour atteindre mes objectifs et mieux vivre avec mes émotions, j’ai trouvé une paix intérieure, un bonheur, une réussite et une estime de moi que je souhaite à tout un chacun de développer. Avec une vie aussi riche, j’ai très envie de partager, de transmettre, pour faciliter la vie d’enfants et de parents pour leur faire gagner du temps. J’ai tous les outils pour accompagner les personnes de tout âge, zèbres ou non, et les parents à construire une parentalité qui leur ressemble, et répond aux besoins de leurs enfants.

Sonia WINNS

Formations principales de Coach et Sophrologue

  • Maitrise en Psychologie (Université de Strasbourg) – 2006
  • Coach certifié ICA : coaching individuel / entreprise / équipe – 2010
  • Coach en image – Coach’n look Paris – 2011
  • Modèle de communication : Certification HBDI (basé sur les préférences cérébrales) 2016
  • Formée comme Sophrologue auprès de l’école Aliotta 2020

Spécialisations (formations principales)

  • Spécialisation « Pratique de la sophrologie avec les enfants » 2020
  • Coaching parental, formation en discipline positive 2020

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *