Eté, rentrée, Maman « fait sa mue »

Avez-vous vécu déjà ces moments ? Vous êtes là, votre organisation familiale, votre train train vous allait bien et d’un coup, sortie de route, l’ennui. Ce phénomène de mue où tu fais la peau à tes habitudes est tout à fait normal. Cet été c’est le cas et voici comment ça se manifeste chez moi

Changer dans le respect de sa famille

J’accepte tout d’abord d’accueillir cette envie de changement. Après tout, c’est l’occasion de faire mieux. Je suis consciente que dans la famille chacun évolue, aussi stable que l’on souhaite être, nous allons tous devoir nous adapter. Pour cela, je tiens compte de mes besoins, mais aussi de ceux de ma famille. Je sais que je ne me sentirai pleinement épanouie que si toute ma famille se sent bien et nous n’avons pas tous les mêmes envies. Les enfants s’adaptent très bien, si on leur fourni les bons repères et qu’on tient compte de leurs besoins physiologiques, affectifs et mentaux pour leur développement. Pour les plus petits, instaurer des rituels va être rassurant, ça permet de mieux faire accepter les idées, et même, c’est stimulant.

S’adapter aux changements « subis »

Ensuite, je me demande ce qui ne me va plus. Généralement, ça n’est pas les autres le problème, mais plutôt le temps, les objectifs multiples que je me suis fixés, des freins intérieurs (plus difficiles à déverrouiller toute seule), mon emploi du temps flexible qui me challenge. Cet été, je sais d’ores et déjà que j’ai des missions, programmes, mon sport, et que Winns Junior s’est choisi 3 activités extra-scolaires, dont la guitare qui va impliquer que je prenne les cours pour moi, que je programme l’enseignement pour lui, et que je m’entraine 30 minutes par jour car le prof m’a conseillé de prendre les cours moi-même car si je suis dans la salle, je dois payer double. Je suis d’ores et déjà en train de réfléchir à ce que je peux faire pendant que je l’accompagne à ses diverses activités pour avancer dans mon travail. Etre maman solo et entrepreneur, ça demande d’être flexible et savoir travailler de partout.

Team télé ou lecture ?

Winns Junior a su lire très tôt, il est passé dans la cour des grands de ce côté. Parallèlement, il a développé son autonomie et sa vie sociale. On regarde peu la télé, j’ai pu lui montrer comment fonctionnaient certaines choses avec les écrans, ça reste un outil. Il prend toujours des livres en mains, mais il a moins de temps à y consacrer car il sort voir des amis, ce que je trouve très bien. Moi-même dès que j’ai su lire, je lisais beaucoup. Depuis que je suis maman, ça me manque, l’an dernier avec mes cours du soir, je n’avais plus la force de travailler, plus étudier le soir et lire en plus. A la rentrée, je vais donc le réinscrire à la bibliothèque pour qu’il retrouve le plaisir de fouiner et avoir de nouveaux livres régulièrement sans encombrer la maison. Le soir, je nous prévois 30 minutes de lecture tous les deux, l’équivalent de l’histoire du soir pour les autres, avec ma présence pour l’aider.

Un lieu au service de mes envies, et pas l’inverse

Puis, je regarde l’environnement. Je ne change pas souvent, mais si je peux, j’adore me simplifier la vie. Dès que tout cela est posé, je regarde si mon environnement y concourt. Dans mon cas, j’ai du revoir l’agencement des meubles du salon pour créer un espace plus ouvert, moins incitatif à regarder la télé qu’à se poser avec un livre ou faire des jeux ensemble. J’ai prévu une table basse à roulettes pour recevoir des petits groupes dans le respect très large des distances de sécurité, avoir un grand espace pour faire du sport, rapprocher la table quand on reçoit des amis, faire des jeux de société avoir de l’espace pour la sophrologie. Le projet est plus cosy, j’y gagne professionnellement, personnellement, et familialement, donc ça correspond mieux.

A vous, maintenant !

C’est l’été, si tout vous va, ne changez rien. Si vous constatez que les membres de la famille ont tous évolué, que comme c’était avant, ça n’ira pas pour la rentrée, faites votre check up et amorcez le changement.